Consignes à respecter pour un sourire éclatant

Le blanchiment des dents est l’une des dernières tendances beauté pour un sourire éclatant. Il existe cependant des risques à s’adonner à ce genre de pratique puisque cela touche aussi au domaine de la santé. Les professionnels de la santé bucco-dentaire sont les seuls à estimer les risques encourus et à mettre de votre côté toutes les chances pour maximiser les effets blanchissants à long terme.

La molécule active dans les agents blanchissants est le péroxyde qui à la juste dose et en fonction de l’effet blanchissant recherché, apporte une solution au jaunissement des dents. Le peroxyde par son action abrasive, neutralise les taches jaunes et grisâtres sur l’émail et la dentine. Toutefois sur les dents noirs dits dévitalisés le péroxyde n’a aucun effet puisque dans ce cas c’est la pulpe qui est atteinte.

Il y a quelques grandes recommandations à respecter avant toute action de blanchiment sur les dents :
– un détartrage à faire au préalable pour que l’agent blanchissant puisse être efficace;
– déterminer la couleur de référence de vos dents, pour pouvoir comparer le résultat après blanchiment.

La consultation de l’avis d’un professionnel de la santé bucco-dentaire est vivement recommandée si:
– il y a une sensibilité dentaire au chaud et au froid;
– il y a un contexte d’infection, d’ulcères, d’abcès ou saignement buccale ou gingivale;
– il y a une prise de médicaments qui vous décolore les dents;
– il y a un tabagisme actif associé.

La surveillance par un dentiste concernant les précautions à suivre sont importantes. Afin d’écarter tout accident, il faut éviter d’appliquer un blanchiment pendant une longue période ou le faire de façon trop régulière. De plus, il est conseillé de laisser “reposer ses dents” pendant au moins six mois afin de renouveler le traitement. Enfin, la règle d’or et de bon sens veuille qu’une personne doit faire attention à ce qu’elle mange et boit après application d’un blanchiment dentaire.